ROME

Capitale de l'Italie, sur le Tibre, à 22 km de la Mer Tyrrhénienne, l'agglomération compte près de 3 millions d'habitants.
La naissance de Rome s’explique plus par la valeur du site que par la situation géographique. En effet, ni la plaine du Latium trop pauvre, ni le Tibre, impraticable à la navigation n’auraient favorisé la création d’une ville s’il n’y avait eu à cet endroit une île qui permettait le franchissement du fleuve et sept collines (Capitole, Palantin, Aventin, Quirinal, Viminal, Esquilin et Caelius) pour la défendre.
Ce sont des facteurs historiques qui ont donné l’impulsion décisive au développement de la ville.

Quand elle est choisie comme capitale de l’Italie unifiée, en 1870, elle retrouve le rôle de premier plan qui était le sien lorsqu’elle était le centre de l’Empire Romain ou la capitale des papes.
Bien que les activités tertiaires y prédominent, Rome s'est fortement industrialisée depuis les années 1950 (constructions mécaniques, aéronautiques et électriques, textile et confection, chimie et raffinerie de pétrole de Fiumicino, bâtiment, industrie du cinéma à Cinecittà, papeteries et imprimeries, agroalimentaire). En dépit de cet essor, le taux de chômage reste important et le cœur politique du pays doit concéder à Milan une partie de ses prérogatives commerciales, industrielles.

Rome est une ville remarquable qui possède d’innombrables monuments et œuvres d’art d’une richesse inestimable. Afin de préserver ce patrimoine unique, Rome a longtemps hésité à développer une activité industrielle. Elle est un très grand pôle culturel et touristique qui attire plus de 3 millions de touristes tous les ans.

Centre de la Chrétienté, la ville englobe la Cité du Vatican, petit Etat s’étendant autour de la basilique Saint Pierre.

Un plan d'urbanisme a été mis en œuvre en 1965, afin de faire face à l'afflux de population, venue principalement du Mezzogiorno, et de remédier à une extension anarchique. Rome souffre en effet d'une infrastructure vieillie. L'agglomération est desservie par un métro, par une grande gare ferroviaire (Stazione Termini, où aboutit la Direttissima), par les aéroports Leonardo da Vinci (Fiumicino) et de Ciampino, ainsi que par le port d'Ostie (infrastructures mises au point à l'occasion des jeux Olympiques de 1960).

Jusqu'en 1870, la ville resta confinée aux vingt-deux rioni (quartiers) intra muros (murs d'Aurélien) occupant les sept collines. Peuplée de 210 000 h. en 1870, elle commença à s'étendre au-delà du Tibre (Trastevere), aux Prati et à la campagne romaine (agro romano), le long des anciennes voies (Aurelia, Flaminia, Nomentana, Appia, Latina). Il se forma ainsi trente-cinq quartieri (dont Ostie) et six suburbi dont, à mi-chemin du port d'Ostie et de l'aéroport de Fiumicino, le faubourg de l'EUR, doté d'une autonomie administrative et où se tient la foire de Rome.

De très nombreuses fois bombardée pendant la deuxième Guerre Mondiale, Rome demeure presque intacte. Déclarée ville ouverte le 14 août 1943, elle est occupée par les Allemands le 8 septembre 1943. Les armées Alliées libèrent la ville le 5 juin 1944, le gouvernement italien s’y réinstalle le 15 juillet 1944.

Capitale administrative et politique du pays, Rome, où le Vatican a trouvé sa place naturelle, confond désormais son histoire avec celle de l'Italie.

Rome sur Internet

Grâce à internet, nous vous invitons à découvrir cette ville remarquable …

Il existe des centaines de sites dédiés à Rome, son histoire, ses monuments, son activité économique et religieuse. Nous en avons choisis quelques uns car ils illustrent les multiples facettes de la « Ville éternelle ». En les découvrant vous serez très certainement conduit à en découvrir d’autres ... et vous poursuivrez ainsi votre voyage ! Nous vous souhaitons un très agréable voyage.

Remarque : tous les sites présentés ici (institutionnels ou privés) ont été choisis car ils permettent de mieux approfondir l’histoire, l’art et la vie contemporaine de la capitale italienne.
Cependant, ces sites restent et demeurent responsables des informations, du contenu, des mises à jour et de l’imagerie présentés en ligne. France Télécom et le Bureau National de Vente de Télécarte® ne sauraient être tenus responsables du contenu de ces sites.

 

De Romulus à la chrétienté

Rome capitale de la chrétienté
 

Sur les pas des premiers chrétiens : pages issues du site "Si Rome m'était conté" du collège Saint Germain de Drancy (Seine Saint Denis)

Consécration de la Basilique Saint  Pierre de Rome : le 18 novembre 1626 le Pape Urbain VIII consacre la nouvelle Basilique Saint  Pierre.

Voir Rome aujourd’hui
 
Quelques musées romains
 

Musei Vaticani Extrait du site "Carnet de voyage à Rome"

Galeries Spada Site officiel (en italien)

Le Traité de Rome
 
Rome aujourd'hui